École

Découvrir

Collège

Découvrir

Lycée

Découvrir

Classes Préparatoires

CP ECAM CPGE Concours

Actualités

yassir

Portrait d’ingénieur

Dans ses rêves les plus fous, Yassir Hassny n’aurait jamais imaginé qu’il serait ingénieur qualité dans une entreprise qui conçoit et qui produit des batteries intelligentes tant pour l’automobile que pour le ferroviaire. « Chez Forsee Power, on travaille sur des produits complexes qui participent à la transition écologique. »

Né au Maroc, arrivé en France à l’âge de 2 ans, il passe un bac STI dans un lycée sans grand prestige avec l’ambition d’aller « vers un métier technique, en passant un BTS en alternance ». Ce sont ses professeurs de lycée qui, voyant ses bons résultats, l’orienteront vers la prépa. « J’y allais avec appréhension, j’étais le premier de mon lycée à le faire », se souvient-il. Angoissé peut-être, cet amateur de football n’est pas du genre à laisser passer sa chance. Alors il travaille dur, choisit de rejoindre les Lazaristes à Lyon, en internat. « Je ne perdais pas de temps dans les transports, je pouvais travailler davantage. »

Puis direction l’UTC où il se passionne pour la culture russe… et les métiers de la qualité. « Nos enseignants nous ont montré que la qualité était au cœur de l’industrie », se rappelle-t-il. De son premier stage chez Valeo, il raconte que « même la pression, je la trouvais intéressante, elle nous obligeait à être créatif « . Diplômé en 2015, il rejoint un équipementier automobile. « Quand je vois rouler les voitures sur lesquelles j’ai travaillé, je trouve ça vraiment cool ». Aujourd’hui, il se dit content « dans une entreprise innovante, avec une forte croissance, qui représente l’industrie propre ». Quand on lui demande où il sera dans dix ans, il hésite, puis répond qu’il « espère être dans une entreprise avec des valeurs humaines et des produits innovants ». Mais il sait que l’avenir réserve de belles surprises à ceux qui s’en donnent les moyens.

 Article tiré du magasine L’usine nouvelle Numéro 3635 du 21/11/2019