École

Découvrir

Collège

Découvrir

Lycée

Découvrir

Classes Préparatoires

CP ECAM CPGE Concours

Actualités

Témoignages

Témoignage d’étudiants qui viennent d’intégrer

Mes deux années en prépa aux Lazos

Au lycée, quand on parle avec des étudiants de classe prépa, beaucoup se
plaignent de la quantité de travail, nous décrivent deux années difficiles
à vivre. C’est vrai qu’il y a un énorme investissement personnel, c’est
vrai que l’on se dit parfois que c’est très dur … et pourtant tous les
anciens Lazos gardent d’excellents souvenirs de ces 2 ans!

La prépa des Lazaristes se démarque pour moi réellement des autres. Tout
d’abord, il y a la taille de la promotion : une centaine d’élèves à peine.
Tout le monde se connaît et l’ambiance presque « familiale » a été formidable
durant ces deux ans. Aussi bien en cours qu’à l’internat, on ne se sent
jamais seul et on se serre vraiment les coudes. Dans les moments de moins
bien (ou, avouons-le, de fainéantise), on trouve toujours quelqu’un avec
qui discuter et se remotiver.

En ce qui concerne le travail, ce qui m’a particulièrement marqué est
l’absence totale de compétition malsaine entre les élèves. Bien au
contraire, dès le début des deux ans, nous étions encouragés à travailler
en groupe, à réfléchir ensemble, à échanger les problèmes intéressants. A
chaque retour de colle (ces exercices que l’on fait au tableau devant un
examinateur), on refait le match avec les autres, on discute de ses
exercices et de sa démarche … J’ai vraiment eu cette sensation, peut-être
un peu naïve, que la classe de spé est allée ensemble aux concours.

Aux Lazos, personne n’est mis de côté : les étudiants les moins à l’aise
bénéficient de la présence des meilleurs lors de séances de cours communes.
Les résultats aux concours montrent que ce système est également bénéfique
pour la tête de classe. Du coup, on se sent au sein d’une « équipe Lazos ».
Les professeurs cherchent à développer le potentiel de chacun et tout le
monde s’en trouve tiré vers le haut. Cette stimulation des élèves par les
professeurs et entre eux est pour moi vraiment importante dans la
préparation aux concours ainsi que pour le bien-être des étudiants.

Car les résultats scolaires sont une chose, mais la manière de vivre sa
prépa en est une autre au moins aussi essentielle. Et cela m’a beaucoup
frappé aux Lazos : les gens aiment ce qu’ils font. C’est-à-dire que l’on
s’attache à nous faire apprécier ce que l’on nous enseigne, et que
l’objectif des concours s’efface quelquefois devant la satisfaction
d’apprendre des choses qui nous intéressent.

Alors bien sûr, les années de prépa sont des années difficiles. Bien sûr,
tout le monde est content d’intégrer son école pour connaître la vie
étudiante à la fin. Et pourtant, ces deux ans passés aux Lazaristes
m’auront laissé de super souvenirs! Et c’est un point de vue partagé parmi
tous les anciens Lazos que j’ai recroisé depuis …

Antoine Michon, le 25/10/2013
avec la participation de Alexandre Lefevre et Gautier Croizat
(Ils ont intégré l’Ecole Polytechnique en 2013)


En stage militaire de l’Ecole Polytechnique chez les pompiers de Paris


Retour à la page d’accueil des CPGE


0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>